Startup Weekend – Point presse

Startup Weekend des 6, 7 et 8 avril 2018 à Carentan les Marais.
Point presse du 19 mars 2018.


A 3 semaines de l’évènement, les organisateurs du Startup Weekend se disent très satisfaits du nombre d’inscriptions mais attendent encore la vôtre.


Marion Dennielou, chargée de développement à la Communauté de Communes de la Baie du Cotentin et Ingrid Anquetil, chargée de communication à la Ville de Carentan les Marais avaient invité des acteurs du Startup Weekend des 6, 7 et 8 avril prochains à nous présenter les motivations qui les amènent à participer.

SWE Point presse du 19 03 18

Debout, de gauche à droite : Delphine Igouf, Geoffrey, Adrien, Ingrid Anquetil Assis, de gauche à droite : Marion Dennielou, Jean-Louis Lacolley et Sandra Van Duyse


Rappelons que l’objectif est de créer un vrai dynamisme sur le territoire de la Baie du Cotentin, de faire se rencontrer des individus qui ne se seraient peut-être jamais croisés sans cet événement pour qu’ensemble, ils créent un vrai projet. Marion Dennielou souhaite « qu’émergent des projets de toute nature. Il n’y a pas de thématique particulière, toutes les idées sont acceptées quel qu’en soit le domaine tout comme les compétences des candidats : juridique, informatique, assurance, design… les candidats sans compétence professionnelle particulière sont également les bienvenus ; la motivation, le dynamisme, l’envie d’innover et de s’investir dans un projet sont également des qualités clefs.»


Jean-Louis Lacolley, 35 ans, représente l’union des commerçants, artisans et industriels du Pays de Carentan mais il est surtout porteur d’idée. C’est tout naturellement que ce commerçant dynamique s’est inscrit au Startup Weekend. Formé en Recherche et Conseil jusqu’au Master II, Jean-Louis a été enseignant-chercheur à l’université de Caen et à l’EM Normandie avant de reprendre, il y a 5 ans, la boutique de ses parents à Carentan les Marais. « L’idée que je présenterai au Startup Weekend est celle de l’équipe du magasin. C’est l’opportunité de présenter notre idée, de travailler avec des gens qui ont l’expertise pour transformer cette idée en projet et le projet en entreprise sur un territoire donné, à savoir la Baie du Cotentin. Avec la possibilité de se faire accompagner par des experts métier. J’ai envie de créer avec des gens que je ne connais pas forcément, de vivre pendant 54 heures une expérience de travail dans un objectif commun. Ce Startup Weekend est une chance pour un territoire rural comme le nôtre. »

Adrien, étudiant en 5ème année à l’école de management (EM Normandie) en master Startup et Développement a été candidat au Startup Weekend du Havre. Sans projet, Adrien avait rejoint une équipe formée autour d’un projet de réalité virtuelle au service de la promotion de la ville du Havre qui s’était classée 2ème. « J’avais envie de mettre en pratique ce que j’avais appris. » Delphine Igouf, chargée de développement à l’EM Normandie, incite les étudiants à se présenter « participer à un Startup Weekend est très enrichissant et très valorisant à mentionner sur un CV. »

Sandra Van Duyse, sera membre du jury, elle représente l’agence MMA, partenaire de l’Incubateur de l’EM Normandie (InsIDE). Sandra intervient auprès des étudiants de l’EM Normandie. « A mon arrivée dans les assurances, qui n’étaient pas du tout mon domaine de formation initiale, j’ai voulu en moderniser l’image et dynamiser cette activité. Le partenariat entre VD MMA Associés et l’InsIDE, à l’initiative du StartuUp Weekend, nous permet d’accompagner les jeunes dans leurs projets. Même si elles n’ont rien à voir les unes avec les autres, je suis toujours étonnée par les idées qui émergent de ces rencontres. »

Le déroulement du Startup Weekend.
Les candidats n’ont pas l’obligation de se présenter avec une idée mais avec l’envie de mettre à profit leurs compétences au service d’un projet.
A l’issue de la présentation des idées le vendredi soir projets (1 minute par idée) et d’un temps d’échange, tous les candidats voteront pour les 3 idées qui leur semblent les plus intéressantes et 8 d’entre elles seront retenues. La formation des équipes s’opèrent alors naturellement, favorisant la diversité des profils en leur sein. Ces 54 heures de réflexion intense seront interrompues par des petits moments de convivialité et de cohésion comme des petites conférences, moments de détente, petits goûters, déjeuners et dîners organisés grâce au soutien de l’union des commerçants, artisans et industriels du Pays de Carentan, la Mission Locale du Centre Manche, la Communauté de Communes de la Baie du Cotentin, et l’Ecole de Management de Normandie. L’évènement sera aussi l’occasion de valoriser des produits confectionnés par des entreprises du territoire. Les participants pourront disposer de matelas pour une pause et des douches de la salle des fêtes pour un rafraîchissement.
Les équipes lauréates bénéficieront d’un accompagnement des différents partenaires de l’évènement pour la mise en œuvre du projet. « La Communauté de Communes pourra, par exemple, aider à la recherche de financements » précise Marion Dennielou. Le trophée sera quant à lui confectionné sur place par Manche Lab, partenaire du Startup Weekend, avec une imprimante 3D. Pour conclure, Geoffrey, lui aussi étudiant en master II à l’EM Normandie, annonce les chiffres intéressants « 10% des projets issus des Startup weekend aboutissent à la création d’entreprises ».

Vous pensez avoir une idée pour le territoire de la Baie du Cotentin, vous regrettez que certaines actions ne soient pas mises en place ou vous avez tout simplement une idée personnelle qui vous tient à cœur ou l’envie de passer un weekend enrichissant, inscrivez-vous pour vous entourer des compétences utiles à la réalisation de cette idée.
Renseignements et inscriptions jusqu’au 6 avril, 16h à http://swclm2018.strikingly.com/ dans la limite des places disponibles.

Quelques repères :
EMN : Ecole de Management de Normandie
Inside : Institut de l’Innovation et du Développement de l’Entreprenariat de l’EM Normandie.

Partagez cet article :