Spectacles Villes en Scène

Soucieux d’un aménagement culturel harmonieux de son territoire, le Département de la Manche s’est engagé depuis 1997 dans une action de programmation de spectacles vivants en direction de l’espace rural : « Villes en scène ».
En signant une convention avec le Conseil Général, la Communauté de Communes de la Baie du Cotentin a adhéré à « Villes en scène ». Ce dispositif permet à des communes ou communautés de communes ayant des moyens humains, techniques et financiers limités de proposer des spectacles professionnels de grande qualité esthétique et culturelle dans des domaines aussi divers que le théâtre, la danse, les musiques et le cirque, le Conseil général s’engageant à apporter son soutien technique, administratif et financier.

Renseignements et réservation : 02.33.71.25.25

Tarifs :
  • Plein tarif : 9€
  • Tarif réduit : 4€ pour les enfants moins de 16 ans; les étudiants, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires du RSA
  • Exonérés : enfants moins de 3 ans (sauf spectacles jeunes publics).

Programmation saison 2021-2022 : 3 nouveaux spectacles et 2 reports

210416 30x40 VILLES EN SCÈNE 2021-2022

 Mon père est une chanson de variété

Lundi 16 mai 2022, au théâtre de Carentan-les-Marais

Théâtre du pommier, Neuchâtel, le 4 mars 2018. Photos © Guillaume Perret / Lundi13

Théâtre du pommier, Neuchâtel, le 4 mars 2018. Photos © Guillaume Perret / Lundi13

RÉSUMÉ

Depuis tout petit, Robert aurait voulu être variétologue. Ou variéticien. Ou variéteur. Bref, un spécialiste en chansons de variété. Parce qu’il y une chanson pour tout, pour tous. Parce que la variété, c’est le passé, le présent… ok, peut-être pas l’avenir. Parce que, comme ce spectacle, sans y toucher, l’air de rien, la variété raconte nos vies. Depuis tout petit, Robert n’a pas de père. Il l’a bien vécu. Cela le faisait entrer dans un groupe de gars pas mal branchés: Perceval, Luke Skywalker, Jésus. Quoi que pour ce dernier, c’est comme pour Robert, on ne sait trop que croire. Aussi parfois l’envie nous prend de fredonner quelques paroles.

 «Qu’il est long, qu’il est loin, ton chemin, papa!» Joe Dassin

Un homme raconte la légende de sa naissance au public présent.

Légende, car comme dans une bonne télénovela, au fil de sa vie, ses origines ont été réécrites. Son père étant parfois inconnu, parfois mort, parfois un proche de la famille. Quelle version croire? Est-il encore possible de croire quelqu’un dans cette famille? Et le public, peut-il faire confiance à ce narrateur? A-t-il hérité de sa famille le sens de la fable, l’art de mener les autres en bateaux? D’ailleurs, pourquoi le DJ qui l’accompagne et diffuse sans cesse des disques de variété française semble-t-il mieux connaitre les événements que lui?

 Un disque-jockey… que fait-il donc là, lui aussi? C’est que le protagoniste a une théorie bien à lui. Dans la lignée des grands héros occidentaux sans père, il s’est trouvé des pères de substitutions. Il y eut bien sûr des membres masculins de la famille, des profs, des supérieurs, mais aussi Barbapapa et surtout, surtout, des chanteurs de variété française. D’autant plus, que pendant plusieurs années, il a cru être le fils d’un chanteur finissant accumulant les tournées de province. Sans référent masculin aimant sa mère, il a construit son rapport aux femmes sous les conseils des meilleurs chanteurs des années 80, il a résolu ses questions existentielles, grâce à la philosophie des tubes à la radio. D’ailleurs, même avec un père, parfois il est plus simple d’aller se confier à son walkman, de chercher les réponses dans l’univers feutré d’un casque.

Quand on a été élevé par Michel Sardou, Jean-Jacques Goldman, Joe Dassin, Daniel Balavoine, William Sheller, n’est-on pas le pur produit d’une époque, le fils d’une pop-culture, d’une génération?

Notre narrateur a donc appris le sens de la formule, de la métaphore éclairante mais évidente. Il a inconsciemment appris aussi la façon de séduire une majorité, d’être rassembleur, d’être crédible même en annonçant les plus grandes banalités. Mais qu’a-t-il appris sur les rapports intimes? Un bon texte de Roda-Gil vaut-il une paire de bras velus vous embrassants?

Surtout, tromper par sa famille, fallait-il pour autant croire ce que les chanteurs racontent dans leurs morceaux?

Quoi qu’il en soit, le héros en a fait un art de vivre. Il se soigne à la variétologie.

Et comment cela finit? Aura-t-il retrouvé son père biologique d’ici là? Aura-t-il même sincèrement essayé? En aurait-il envie? Va-t-il plutôt s’en inventer un ultime? Et nous faire croire que c’est le vrai? Est-il mort? Sa mère, détentrice de la vérité, s’incarnera-t-elle sous les traits d’une actrice de renom ? Robert se réconciliera-t-il avec elle ?

Seul certitude, il aura une réponse à une question qu’il ne s’était jamais posée avant une petite faille dans sa vie, un court instant de relâchement et d’abandon, juste après avoir lu l’histoire du soir à sa fille, une inattention dont la petite a profité : « Dis papa, c’est pas triste d’avoir grandi sans un vrai papa? »

Ca a eu lieu cette saison

Fourth Moon  (report de la saison 2020-2021)

Musique Folk – Ecosse

Mardi 5 octobre 2021, salle de la Petite Vitesse à Chef-du-Pont (commune nouvelle de Sainte-Mère-Eglise)

Fourth-Moon-HD-2018

Composé de 4 musiciens venus de 4 pays différents, Fourth Moon est un groupe à part sur la scène celtique actuelle. C’est l’histoire d’un autrichien, d’un écossais, d’un français et d’un italien qui utilisent leurs différents parcours musicaux pour créer un son frais, puissant et unique. Les quatre virtuoses expérimentent ensemble de nouvelles façons de créer un son actuel aux influences variées
Le groupe sort son premier album « Ellipsis » en fin d’année 2017, et est considéré par la presse internationale comme l’un des disques folk incontournables à sa sortie.
Musiciens :
Géza Frank (Autriche) : flûte, whistles
Andrew Waite (Écosse) : accordéon
Jean Damei (France) : guitare
David Lombardi (Italie) : violon

Musiciens (formule Quintet) :
Géza Frank (Autriche) : flûte, whistles
Andrew Waite (Ecosse) : accordéon
Jean Damei (France) : guitare
David Lombardi (Italie) : violon
Ainsley Hamill (Ecosse) : Chant

Références :

Edinburgh Trad Fest, Le Son Continu Festival, Kilkenny Trad Fest, Celti’Cimes, the Vienna International Accordion Festival, Shepley Spring Festival…

Contact promo (France) : rv@lennproduction.com – 02 98 95 17 27
www.lennproduction.com – www.fourthmoonmusic.com

 

Z’humains

Humour

Mardi 19 octobre 2021, au théâtre de Carentan-les-Marais

EMMA LA CLOWN & CATHERINE DOLTO – Z’HUMAINS !

https://www.bluelineproductions.info/spectacles/emma-la-clown-catherine-dolto

Z HUMAINS une conference de et avec Emma la Clown et Catherine Dolto Lieu : La Megisserie Ville : Saint Junien Le : 29 10 2015 © Pascal GELY

Z HUMAINS – une conférence de et avec Emma la Clown et Catherine Dolto – Lieu : La Megisserie
Ville : Saint Junien – Le : 29 10 2015 – © Pascal GELY

De, et avec Emma la clown & Catherine Dolto, avec la complicité d’Hubert Reeves. Conférence anti-fin du monde par un duo improbable, aussi scientifique que jubilatoire. Après avoir abordé la naissance dans leur Conférence, puis l’Amour dans leur Symposium, les deux comparses s’attaquent au grand Sujet : Les humains et leur biotope… Pour réfléchir, rire, s’informer, rire, s’alarmer, rire, s’engager, et rêver d’un avenir possible !

Séries

Mardi 11 janvier 2022, au théâtre de Carentan-les-Marais, à 20h30

Avec l’Orchestre Régional de Normandie

L’histoire musicale et subjective des séries télé des années 70 à nos jours.

ORN

Le syndrome du banc de touche

Théâtre

Mercredi 9 mars 2022 au théâtre de Carentan-les-Marais (report de la saison 2020-2021)

LE SYNDROME DU BANC DE TOUCHE (c) Pauline Le Goff (16) ok

 

Lien vers le site du Conseil départemental de la Manche, rubrique Culture « Villes en Scène »